Menu

Rayures – À travers les styles et les époques !

3 minutes de lecture

La rayure est un motif simple qui se renouvelle à travers les époques à travers les associations de couleurs, de matières et les épaisseur de lignes. Voici 4 exemples d’hôtels à l’intérieur desquels la rayure s’immisce.

Il palazzio experimental, le style Memphis
Le Palazzo expérimental est un ancien Palazzo transformé en hôtel. Pour l’architecture intérieure, Dorothée Meilichzon a conservé les codes vénitiens classiques tout en apportant des éléments plus contemporains. Le bâtiment avait déjà les propriétés italiennes que l’architecte d’intérieur à renforcer en mettant en avant les arches, la grande hauteur sous plafond, des poutres, la symétrie, les galeries. La modernité est apportée par des géométries et des couleurs franches empruntées au style Memphis. C’est là que les rayures font leur apparition dans le bâti.

Il Palazzio Experimental
Architecture d’intérieure et Design : 
Les chambres et le  restaurant : Dorothee Meilichzon – Le
cocktail Bar : Cristina Celestino
Graphisme : Cecilia CappelliPhotographie : Karel Balas

Hôtel des Académies et des arts, la Belle Époque
L’Hôtel des académies et des arts, rue de la Grande Chaumière, est un hôtel et un atelier d’artistes. L’immeuble fait partie de l’histoire de la vie artistique de la Belle Époque. La Belle Époque est apparu en 1890 en réaction au style épuré de l’industrialisation. Ce mouvement artistique prône les lignes courbes, les ornements floraux, animaux, la surcharge décorative.
Le duo, Stéphanie Lizée et Raphaël Hugot, revisite le style de l’époque. La rayure tapisse le canapé de la bibliothèque dont le design joue entre ronds et carrés. Le velour et le kaki rappellent le vestiaire des artistes. Ce lieu a abrité les grands peintres comme Modigliani et Fujita. Il dispose d’un atelier ouvert à tous et dédié à des accrochages et des expositions.

Hôtel des Académies et des Arts
Architecture intérieure : Stéphanie Lizée et Raphaël Hugot
Photographie : Benoit Linero

SE - Rayures - VisuelsArticles-19

Hôtel Amour, l’esprit marin
C’est l’amour à la plage comme dirait Niagara.
Avec déjà deux adresses à Paris, l’hôtel Amour et le Grand Amour, Emmanuel Delavenne, André Saraiva et Thierry Costes mettent le cap sur le sud de la France à Nice.
Cet hôtel de 38 chambres propose une nouvelle version de la Riviera plus moderne et décalée. Sur la plage privée, à quelques rues de là, on retrouve les parasols rayés de bleu et blanc.
Cette rayure, qui se retrouve sur tous nos littoraux, est empruntée à la marinière des marins depuis les années 1820. À l’époque, elle était réservée aux matelots et répondait à des règles très strictes. Le tricot devait comporter 21 rayures bleues et 21 blanches. Les rayures blanches devaient mesurer 20 millimètres de largeur, les bleues 10.

Hôtel Amour, Nice
Agence : MD Architecte
Direction Artistique & Décorative : Emmanuel Delavenne, André Saraiva et Thierry Costes.

Les roches rouges, Farniente
C’est à Saint Raphaël, au pied de la Méditerranée que l’hôtel des Roches Rouges s’est installé. Avec la forêt de pins et la Méditerranée pour décor, toutes les chambres plongent vers la mer.
Après la découverte du massif de l’Esterel, et les sports aquatiques sur la Grande Bleue, l’hôtel vous invite au repos. Vous pouvez vous prélassez sur l’un des bains de soleil rayés installés le long du bassin de nage.
Ligne d’horizon, ligne d’eau, ligne du motif, le panorama s’étire à l’infini et s’invite dans l’intérieur dessiné par l’agence Festen.

Les Roches Rouges
DA : Saint-Lazare
Architecture intérieure : Festen Architecture

Partager

Facebook
Instagram
LinkedIn

À lire aussi

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Formulaire de contact

Vos informations*
RGPD*